Une histoire atypique : La Cathédrale Christ-Sauveur – Moscou

La cathédrale du Christ-Sauveur de Moscou n’est pas le monument le plus connu de la capitale mais son histoire est assez inhabituelle.

L’histoire commence en 1812 lorsque les troupes napoléoniennes se sont retirées de Russie. Le Tsar Alexandre 1er a initié le projet de construction afin de remercier Dieu de cette victoire. Mais faisant face à divers écueils, son projet ne se concrétise pas.

En 1830, son frère, le Tsar Nicolas 1er  veut donner suite à ce projet. Il engage donc l’architecte Constantin Thon pour construire cette cathédrale dans un style classique Byzantin russe.  Cet architecte a déjà fait ses preuves lors de la construction du Palais du Kremlin et du Palais des Armures. La première pierre est posée en 1839, la construction durera ensuite 44 ans dont 25 exclusivement consacrés aux décorations et dorures intérieures et extérieures.

En 1931 Staline décide de raser la cathédrale afin de construire le « Palais des Soviets ». Avant cela, il fait récupérer le marbre afin de le réutiliser dans les stations de métro moscovites. Cela va contribuer à faire du métro de Moscou un des plus beaux du monde.

La 2nde Guerre Mondiale stoppe net le projet de Staline, laissant un trou immense à la place de la cathédrale.

Après de nombreuses suggestions, ce creux est finalement transformé, en 1960, en une piscine chauffée géante en plein air. Avec 130 mètres de diamètre, elle peut accueillir jusqu’à 2000 personnes et est considérée comme une des plus grandes piscines du monde.

© RIA NOVOSTI. IVAN DENISENKO

Au début des années 90, la piscine est fermée et la construction de la cathédrale actuelle lancée. En 1995 le patriarche Alexis II pose la première pierre de la future cathédrale actuelle. La reconstruction, sur le modèle de l’ancienne architecture,  a été très rapide : elle n’a pris que 5 ans.

Vous pouvez maintenant visiter ce monument lors de votre voyage à Moscou avec Quartier Libre. En revanche vous ne pourrez visiter que la partie émergée de l’Iceberg. En effet, lors de la reconstruction de la cathédrale le sous-sol a été complètement aménagé avec tout le confort moderne : des salles de conférences, un musée, un parking… Il paraîtrait même que des ascenseurs ont été installés dans les piliers.

You might also like